« Bullshit Job », mon job vide de sens

Il vous arrive peut-être de vous poser ces questions :

Au fond, à quoi sert mon job (et mon entreprise) ?

Est-il vraiment utile ? A-t-il vraiment un sens ?

Va-t-il contribuer à un monde meilleur ?

Est-ce que c’est vraiment à ça que je souhaite contribuer ?

 

J’ai commencé à me poser cette question à mon retour de premier congé maternité.

Je bossais dans une grosse boite de l’agroalimentaire, dans la branche innovations, et mon boss avait organisé un meeting pour lancer un nouveau projet qu’il avait en tête.

Et je me vois encore dans cette salle de réunion, partir loin… me retrouver à observer tous ces gens échanger sur ce projet, et me dire :

Mais franchement, à quoi ça va servir ce qu’on va faire là (à part créer des dividendes pour les fonctionnaires) ?

Est-ce que ça va vraiment apporter quelque chose de bon au monde ?

Et d’ailleurs, est-ce que je sais vraiment à quoi je veux contribuer ?

 

Il parait qu’avoir un enfant amène à se poser des questions existentielles… Perso, j’étais en plein dedans !

Questionner le sens de son job… une tendance actuelle amplifiée par la crise !

J’ai découvert récemment que David Graeber (anthropologue, entre autres) a été un de ceux qui a jeté un pavé dans la marre, questionnant le sens de nos jobs, en parlant des « bullshit jobs » dans un article de 2013 (1).

Bullshit job, ou « job à la con » ou « boulot de merde » en français. Très explicite non ?

 

Graeber va loin, très loin… de manière un peu provocante.

En gros, il oppose les jobs productifs (où l’on produit quelque chose de concret), aux jobs de service, qu’il qualifie de bullshit.

Et pour lui, ces « jobs à la con » ne font aucun sens (au-delà de celui de gagner sa vie), ne contribuent à rien dans ce monde, avec des employés « payés à rien faire », qui « passent leur vie entière à faire des tâches qu’ils pensent secrètement inutiles ».

Pour lui, les bullshit jobs ne devraient même pas exister…

 

Provocant, certes, mais qui a amené à mettre l’emphase sur le sens de nos jobs.

 

Et par la suite plusieurs sondages ont permis de tenter de chiffrer cette notion de perte de sens :

📊 37% des salariés seraient convaincus que leur job n’apporte pas une contribution significative au monde (sondage Yougov (2), 2015)

📊 37 % des salariés français seraient prêts à gagner moins en échange d’un travail qui ait un sens (sondage IFOP/Philonomist, 2020)

📊 Pour 50% des salariés, la crise actuelle aurait un impact sur leur rapport au travail, notamment en mettant l’emphase sur leur quête de sens (Baromètre de la résilience professionnelle de septembre 2020 (4))

 

Même si Graeber va un peu loin dans la provoc, et que les sondages peuvent être sûrement challengés, le questionnement existentiel de tous ces salariés frustrés est bien là.

Et si vous êtes concerné par ce type de questionnement, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle !

Commençons par le moins chouette.

La MAUVAISE nouvelle, c’est que si vous écrasez cette petite graine « quête de sens », eh bien vous allez potentiellement le sentir : perte de motivation, frustration, lassitude, remise en question quotidienne, sentiment d’écartèlement, sentiment de vide…

En gros, l’impression d’être un hamster qui tourne inlassablement dans sa roue, sans but.

Et si ça dure, ça peut être un des déclencheurs d’une de ces « maladies du siècle » : burn out, bore out…

 

C’est personnellement ce que j’ai fait lorsque ces premiers questionnements sont arrivés : j’ai laissé la graine sécher de côté. Je n’en ai pas pris soin.

Et verdict, j’ai tourné dans ma roue, de plus en plus vite, sans savoir pour quoi, et au bout d’un moment, tout a explosé.

Burn out.

Aïe.

 

Mails il y a une BONNE nouvelle !

C’est que si vous ne laissez pas sécher cette petite graine de « quête de sens », si vous en prenez soin et la faites germer, elle peut vous amener à vous sentir pleinement épanoui(e) dans votre job.

Et qui ne rêve pas de vibrer dans son job, de se sentir pleinement aligné ?

De voir la lumière au bout du tunnel, d’y donner un sens ?

De savoir pour quoi on avance ?

En clair : vous avez le pouvoir entre vos mains de prendre soin de cette graine, de la nourrir, pour qu’elle puisse grandir et devenir une plante épanouie.

 

Avec une petite alerte quand même : ce type de questionnement peut potentiellement vous amener à faire des changements drastiques dans votre vie professionnelle…

Et le changement pourra être un peu flippant au début, mais vous aurez vite oublié tout ça quand vous serez dans votre élément 😊

Et alors, concrètement, comment trouver alors un job qui fasse sens ?

Bon, vous vous en doutez, répondre à une telle question existentielle demandera sûrement plus que la simple lecture d’un article…

 

Mais je vais vous donner quelques billes qui, personnellement, m’ont été très utile.

Un jour, j’ai été amenée à me poser la question « qu’est-ce que j’aimerais changer sur cette terre ? ». Ça a été LA question qui m’a permis de clarifier ma volonté de contribution.

 

Je me suis demandée ce qui me touchait particulièrement et que j’avais envie de voir changer.

Et la réponse est arrivée très vite : je suis très touchée quand je vois des personnes en souffrance au travail…

Très touchée parce que ça parle de moi, de mon vécu : je me suis longtemps sentie « pas à ma place », pas épanouie dans mon job, j’ai surmonté un burn out, je me suis relevée du suicide professionnel d’un proche…

Et je me suis dit que si je pouvais aider les gens à éviter de telles situations, ou à s’en relever s’ils sont déjà dedans, eh bien ma vie aurait du sens.

👉 👉 COACHING MINUTE 👈 👈

Ce sont donc les questions que je vous invite à vous poser :

  • Qu’est-ce qui vous touche sur cette terre ?
  • Qu’est-ce que vous aimeriez changer ?
  • Qu’est-ce que vous aimeriez apporter ?

 

Les réponses ne viendront peut-être pas tout de suite, mais les graines sont semées… laissez les germer 🌱

 

Et quand vous aurez des pistes, vous pouvez vous demander comment les intégrer dans votre vie professionnelle actuelle… si tant est que ça puisse s’y intégrer !

Un nouveau projet ?

Une manière différente de voir votre job ?

Un nouveau poste ?

Une reconversion ?

De nombreux champs des possibles s’ouvrent à vous…

🌱 🌱 🌱

 

Emily

Accompagne les professionnels audacieux à se choisir une vie professionnelle pleine de sens

(1) https://www.strike.coop/bullshit-jobs/

(2) https://yougov.co.uk/topics/lifestyle/articles-reports/2015/08/12/british-jobs-meaningless

(3) https://www.philonomist.com/fr/article/bonheur-ethique-autonomie

(4) https://www.envie2resilience.org/resultats-du-1er-barometre-de-la-resilience-professionnelle/

Crédit photo : Jplenio sur Pixabay

Vous avez aimé cet article? Partagez-le !

Facebook
LinkedIn

Vous pourriez aussi être intéressé(e) par ces articles

Retour haut de page